dimanche 16 juin 2013

994 - Calomnies et hérésies homosexuelles

De nos jours dès que l’on exprime des points de vues contraires aux points de vues officiels, on est fasciste ! Il n'y a plus de débat d'idées qui soit acceptable : tout a été lissé, aseptisé, normé !

La moindre “aspérité” est considérée comme subversive.

Mes positions sur le mariage des homosexuels sont d’une absolue banalité : dans toutes les cultures l’écrasante majorité des hommes et des femmes sur cette planète -depuis la nuit des temps et actuellement plus que jamais- perçoit naturellement, culturellement, socialement, intellectuellement, affectivement comme allant de soi ces vérités universelles que je rappelle en  des termes sensés, basiques, raisonnables et intègres. Il n’y a d’ailleurs aucun courage de ma part à énoncer de tels poncifs tant ils sont ancrés dans les esprits, adoptés sainement dans les moeurs, enracinés de manière innée dans les coeurs, les mentalités, les sensibilités...

Pourtant mes adversaires transforment mes paroles parfaitement ordinaires, communes, courantes en discours “réactionnaire” et me qualifient d’anti-social, de raciste, d’intolérant et finalement me considèrent comme dangereux pour la démocratie.

Rien que cela.

Le mariage légal entre deux hommes est choquant, aberrant, anormal pour tout homme réfléchi et de bonne foi. Ces pures évidences admises et reconnues instinctivement par toutes les sensibilités : humaines, chrétiennes, bouddhistes, musulmanes, athées, républicaines, royalistes, communistes, capitalistes, à l’Est, à l’Ouest et du Nord au Sud, bref partout où règne la bonne éducation tout court, l’honnêteté et le sens commun, ces pures évidences disais-je sont à leurs yeux des injures à la démocratie !

Ils dénigrent les sentiments humains les plus ancestraux, ostracisent les individus ayant de simples et sains réflexes hétérosexuels, contestent les principes biologiques, psychologiques et moraux les plus fondamentaux, calomnient les gens dont les comportements sont inspirés par la prééminence génitale, l’héritage génétique, la conformation physiologique majoritaire, la  tradition, la décence, voire la vertu qu’ils s’efforcent d’ailleurs presque toujours de tourner en dérision.

La clairvoyance, l’affectif, les sens, l’ordre héréditaire des éléments, les merveilleuses inventions de la Création, les fleurs, les insectes, les mammifères, partout sur les terres, dans les mers, les airs, la sagesse et même la folie : tout plaide pour l’hétérosexualité, tout été conçu pour l’union du mâle et de la femelle ! A part le cas de l’escargot me rétorqueront les adeptes de l’homosexualité érigée en norme...

Certes.

Sauf que l’escargot ne fait pas encore les lois dans les mairies de la république française.

Ils veulent que leur exception fasse autorité et l’imposer comme priorité à l’Univers entier. Ils trouvent même dans les aberrations de la nature des justifications fallacieuses en faveur de leur anormalité (dans les cas de l’homosexualité animale par exemple qui n’est d’ailleurs même pas de l’homosexualité à proprement parler mais de la simple confusion).

Etre contre le mariage des homosexuels ce n'est pas être fasciste, c'est être sain d'esprit, sensé, équilibré. C’est tout bonnement être en accord avec les lois et principes de ce système naturel, universel, éternel, cosmique, qui nous a tous donné la vie.

L'homosexualisation imposée de la société (et ce dés l'école primaire à travers la “sensibilisation citoyenne” des enfants à l’égard de l’homosexualité) est une atteinte fondamentale à la liberté de pensée et à la sensibilité des individus, un conditionnement démoniaque des consciences dans le but d'instaurer une république dénaturée où les citoyens ne seraient plus que des pions dociles au service de puissances cyniques et malfaisantes, voilà ce que je crois même si je suis ici peut-être dans l’erreur.

Certes il est possible que je me trompe sur les finalités de cette homosexualisation de la société car je ne connais pas tous les rouages, intrigues et secrets politiques de ces désordres orchestrés en hauts lieux, mais le fait est là : il y a une réelle et vaste manipulation de la population de la part des autorités visiblement sous influence de lobbys douteux.

Certains détracteurs me soupçonnent d’être un bougre refoulé tant mon raisonnement leur semble risible, caricatural. Que je sois homosexuel ou non cela ne change rien. Mon argumentation reste valable. En effet je suis peut-être homosexuel assumé ou refoulé, et alors ? Cela n'enlève rien à la validité de ma pensée, bien au contraire car si je suis homosexuel et que je tiens de tels propos cela prouve que mes idées ne sont pas conditionnées par ma sexualité mais par ma raison. Et en cela mon apologie de l’hétérosexualité gagnerait en crédit car je jugerais la question non selon mes penchants personnels mais selon la règle congénitale  humaine et animale gouvernant notre monde. Et par conséquent contre mes intérêts égoïstes.

Pour résumer, et je parle de ma propre expérience puisque la gendarmerie de Sillé-le-Guillaume m’a embarqué et auditionné hier pour le seul motif que je défendais ces présents arguments, lorsqu’un individu isolé souhaite défendre les causes les plus certaines, les questions les plus criantes, les affaires les plus honnêtes il est contrôlé, interrogé, fiché, car suspecté de troubler l’ordre public.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Voilà plusieurs textes que vous publiez sur l'homosexualité et la mariage pour tous. Je ne partage pas toutes vos idées sur le sujet mais contrairement à certains de vos détracteurs je ne m'offusque pas de ce que d'autres pensent autrement que moi. Là où je vous rejoins en revanche c'est sur l'idée absurde que le mariage pour tous permet de faire triompher l'amour. L'Amour (quel que soit son sexe) est bien trop sublime et absolu pour se laisser enfermer dans cette pitoyable invention contractuelle destinée à contrôler les mœurs des masses (et donc,ironie du sort, à empêcher l'homosexualité) et à limiter la propagation des maladies vénériennes. L'amour se situe à des années lumière au dessus de tous ça

Lorenzo de VICARI

Anonyme a dit…

Vous avez entièrement raison Raphaël.

Anonyme a dit…

"dans toutes les cultures l’écrasante majorité des hommes et des femmes sur cette planète -depuis la nuit des temps et actuellement plus que jamais- perçoit naturellement, culturellement, socialement, intellectuellement, affectivement comme allant de soi ces vérités universelles que je rappelle en des termes sensés, basiques, raisonnables et intègres"

Les contre exemples sont excessivement nombreux. Par ailleurs, l'homosexualité existe dans la nature, elle est pratiquée en toute normalité par certaines espèces animales.

Pourquoi fermer les yeux Raphaël ?