samedi 22 juin 2013

996 - Á Lady Gaga

Lady-Gaga, les rythmes diaboliques de ton luth de feu font dégueuler de bonheur pourri les Dupont américanisés que tu veux enflammer de tes vers sépulcraux.

Lady Gaga, ton vagin corrompu où niche la vermine putride est le rêve inaccessible des gogos,  larves humaines hypnotisées par tes regards de cadavre dansant.

Ta musique est  douce aux oreilles des initiés de l’ordure, elle suinte l’exquise perdition, brille comme la démoniaque bêtise, résonne dans l’air toxique qui t’entoure, lugubre et assourdissante tel l’airain de la damnation, rappelant les cloches de l’enfer, tes petites chéries vibrantes logées au fond de ton utérus.

Belle fille du caniveau, Lady-Gaga, admirable ogresse linéale parée de tranches de viande, macchabée à la bouche de dégénérée par où sort le parfum d’un scandale formaté, tu es une morte affamée de mort, une jolie chamelle recousue assoiffée d’urine des bas-fonds cosmiques attirant à tes orifices les vers de tous calibres.

Adorable mythe cornu, Lady-Gaga réjouis-toi car tu es la grande profanatrice des consciences pubères, la violeuse d’âmes blanches,  la saigneuse d’agneaux et la reine de toutes les putains de la Terre.

Contre ta face rayonnante de coche stellaire qui fait bander le fumier, d’impératrice de la Connerie, de pharaonne de la vacuité “mortadellement” érigée en culte charcutier à travers piercings, tatouages et ramollissements cérébraux, j’applique l’or vif, tranchant et douloureux mais rédempteur de l’izarification.

Pauvre fille, que mon sceptre purificateur perçant tes sombres profondeurs te donne des ailes et t’élève, que mon verbe lumineux allège tes viscères surchargés d’obscurité, que ma plume subite te fasse abandonner tes sinistres semelles de mort qui te font marcher dans la merde !

VOIR LES TROIS VIDEOS :

https://www.youtube.com/watch?v=dk2n7bbzEo4

http://www.dailymotion.com/video/x3id8wa_lady-gaga-tu-es-une-coche-putride-raphael-zacharie-de-izarra_shortfilms

https://www.youtube.com/watch?v=RPRE5E27gcE

https://www.youtube.com/watch?v=pkzcy7-wP3c

14 commentaires:

Anonyme a dit…

« Juliette Veux-tu partir ? Ce n'est pas encore le jour. C'était le rossignol, non l'alouette, Qui perçait le tympan craintif de ton oreille. Il chante chaque nuit sous ce grenadier. Crois-moi, mon bien-aimé, c'était le rossignol. Roméo C'est l'alouette, hélas, messagère du jour, Et non le rossignol. Vois, mon aimée, Quelles lueurs là-bas, ourlent envieusement Les nuages à l'est et les séparent. Les flambeaux de la nuit se sont consumés et l'aube joyeuse Touche du bout du pied le sommet brumeux des collines. Je dois partir et vivre, ou rester et mourir. » (Acte III, scène V).


A bas le jour et que vive la nuit, peuplée des anges, d’étoiles et rossignols, Le rêve et pas la réalité cruelle et l'illusoire perte de nos jours.

Chandeliers, prières et pleine Lune, le sombre rêve rayonne de lumière, L'ange descend dans la vase du jour, ses mains sont sales, mais ses ailes volent fières.

Anonyme a dit…

ESPECE DE MONSTRE ARRIÉRÉ (vous, pas Lady Gaga.

Anonyme a dit…

"Les inquisiteurs du culte homosexuel rendent notre monde de plus en plus pervers, injuste et oppressant !

Qui ne se conforme pas à leur dictature légalement instituée est nécessairement un arriéré, un réactionnaire, un méchant intégriste..."

Anonyme a dit…

J'ai soif de toi. L'eau que je bois pleure sous mes lèvres.

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Anonyme,

Si tu as soif de moi, viens boire à la source.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

Je t'aime, je t'aimerai toujours. C'est tout. Je ne te le dis pas pour calmer ma soif, mais pour lever tes ailes.

Liliana Dumitru a dit…

Pour Anonyme

Notre Raphaël adoré a un nouvelle admiratrice, une nouveau papillon qui lui tourne autour et finira épinglé... et il veut que je le sache en me demandant si je suis vous...Il est juste que vous le sachiez, Anonyme, qu'il vous attribue une personnalité bien non-anonyme. Si vous voulez vous faire crêper le chignon, crêper la perruque ( dans la digne intimité des échanges prives ) vous pouvez me contacter a l'adresse électronique: annastella284@gmail.com
Liliana Dumitru

Liliana Dumitru a dit…

Continuez, Anonyme, de lui faire des déclarations bien puériles, il les prendra pour les miennes. Merci de mieux soigner votre style.
Liliana

Anonyme a dit…

Liliana,
Je ne vous écrirai pas. je ne cherche pas la dispute.
L'anonymat, je le garde, car c'est le beau nuage qui couvre de décence le ciel brillant de l'amour, sans l’orgueil de la "personnalité", sans égoïsme, comme dans votre cas.

Liliana Dumitru a dit…

Sans courage, quelle dignité?

Anonyme a dit…

Le courage de se dépouiller de sa personne pour donner le plus beau de soi. Rassurez-vous, votre IZARRA ne me rencontrera jamais, ne saura jamais qui je suis, je suis l'AMOUR, tout simplement.

Liliana Dumitru a dit…

L'AMOUR, n'est pas QUE des mots, Anonyme... malheureusement, l'AMOUR ne résiste pas dans l'invisible,il s'y naît, mais il transcende tout, il descend dans la boue de cette vie. Alors, je ne prêterai plus jamais attention a vos anonymes bavardages.
Liliana

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Liliana,

Détrompez-vous, les mots de l'anonyme ne sont nullement puérils, je les reçois avec grande attention.

Je suis intrigué certes mais pas cynique comme vous le supposez peut-être.

Liliana, votre jalousie vous fait perdre le sens des choses.

Laissez l'amour briller en dehors de vous. Vous n'avez pas le droit le railler l'éclat qui naît loin de vos certitudes égoïstes.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Liliana Dumitru a dit…

C'est vrai, elle ( peut-être un "il",...HORREUR! on ne sait même pas exactement son sexe...) est libre de dire n'importe quoi, je ne devrais pas dire qu'en absence d'une signature, c'est du n'importe quoi.

Vous non plus, vous ne devriez pas vous accorder le droit de me railler pour les mots d'une inconnue.