mercredi 18 mars 2009

835 - Izarra légèrement dévoilé

LES APPARENCES :

Avec ses sacs en plastique à bouts de bras, il a l'air anonyme et ordinaire ce couple revenant du magasin du centre ville du Mans... La jeune femme d'un pas serein s'avance vers sa demeure sise au "Vieux-Mans" avec son compagnon aux allures sages, presque insignifiant dans sa discrétion de bon aloi... Deux inoffensifs citadins bien connus des commerçants du centre ville avec lesquels ils entretiennent des rapports aimables, courtois, agréables. De bons clients, sans histoire. Un couple de manceaux comme tant d'autres, habitué à vaquer à ses petites affaires domestiques, mêlant avec jovialité sa routine à la vie des autres habitants.


LA REALITE :

Laissons de côté la jeune femme, elle ne présente nul intérêt.

Mais ce garçon aux apparences tranquilles, posées, raisonnables qui porte des sacs en plastique en compagnie de cette jeune femme nonchalante, de près ou de loin qui imaginerait que ses sacs en plastique et son pas mesuré ne sont qu'un masque cachant un personnage odieux et flamboyant, pervers et vertueux, mystique et dévoyé, avaricieux et manipulateur, romantique et mesquin, corrupteur et scrupuleux, fantasque et dément, baroque et stellaire ?

Il dort avec deux épées à ses côtés, porte très haut dans son estime sa particule, affiche son nom en gros sur sa porte. N'a-t-il pas de drôles d'idées ? Il épie son voisin, ses deux voisines, fouille dans leurs poubelles... Est-il bien curieux ce coquin ! Il envoie des lettres d'amour anonymes à des inconnues de son quartier, fait la morale aux employés de chez TF1, hante le cimetière de la ville en quête d'inspiration, fait pousser de la menthe sur la voie publique, enterre ses chats de même, à proximité des poubelles de ses voisins. Le fait-il exprès ?

Il étudie avec un grand souci scientifique les différents mouvements du coeur féminin mis en contact avec son verbe hautain et ciselé. Ho le vilain petit machiavel !

Il collectionne les lettres d'amour, jette ses papiers administratifs, est obsédé par la Lune. Il ne paye jamais ses dentifrices ni ses brosses à dents : étrange lubie dont il ignore lui-même l'origine. Il s'ennuie le dimanche, raille les travailleurs du lundi, s'offusque des porteurs de téléphones mobiles. Un vrai misanthrope ! Il fréquente avec assiduité casinos, mairies, cryptes des églises , cathédrales, taudis et châteaux classés.

Ne lui demandez jamais votre chemin, il est incapable d'expliquer en termes intelligibles où se situe la rue d'à côté ou le bar du coin. Il affiche sans complexe sa supériorité due au fait qu'il habite dans les hauteurs antiques de la ville et que les rues de ces lieux sont pavées et non goudronnées. Sur sa boîte aux lettres son nom inscrit à l'encre de Chine sur toute la longueur disponible est devenu une curiosité du quartier. Il chante à midi comme une pie "bavassière", improvisant les chansons les plus ineptes qui lui passent par la tête à travers sa fenêtre pour bien signifier au voisinage qu'il est là, que son nom en quatre parties lui donne ce droit républicain de chanter faux et fort.

Bref, méfions-nous de certains porteurs de sacs en plastique revenant de magasin, leurs apparences peuvent être trompeuses.


VOIR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=9ZxfhNydbkA

http://www.dailymotion.com/video/x4e2pt9_izarra-legerement-devoile-raphael-zacharie-de-izarra_travel

3 commentaires:

filledemnemosyne a dit…

De ce qui parait au fil de quelques lectures...(je n'arrive pas à tout lire à force de relire plusieurs fois ce que je lis )

Odieux: des fois.
Flamboyant: toujours
Pervers: ah bon ?
Vertueux: je pense
Mystique: sans aucun doute
Dévoyé: si vous le dites
Avaricieux: aucune idée
Manipulateur: oui
Romantique: bien caché
Mesquin: non
Corrupteur: en a les capacités
Scrupuleux: dans le sens minutieux, oui. Dans l'autre, joker!
Fantasque: Ouuuiiiiiiiiiiiii!
Dément: autant qu'un autre
Baroque: j'adore. Rare.
Stellaire: une évidence.

c'est vrai les deux épées ?
A quand la vidéo du chant de midi ?

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

filledemnemosyne,

Avaricieux : réellement !

Raphaël Zacharie de IZARRA

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

filledemnemosyne,

Pour les deux épées oui ce fut vrai, jadis. Ca ne l'est plus depuis des années.

Dans le texte j'ai extrapolé.

Raphaël Zacharie de IZARRA