jeudi 5 mai 2016

1171 - Chrétien, hétérosexuel, blanc

Voilà, je vais en choquer plus d’un mais je dois avouer un terrible secret : je suis chrétien, hétérosexuel, blanc, français de souche.

Et je précise que je n’ai ni tatouage ni piercing. Par-dessus le marché, je ne suis nullement épilé. Bref, j‘incarne les pires tares qui soient pour un humain du XXIème siècle, selon les critères de la bonne pensée ambiante de ce régime de gauche.

Toujours selon ces critères de la pensée “humaniste” qui règne de manière dictatoriale dans le camp officiel de cette France décidément plus du tout à la droite de Dieu, je suis chrétien donc fatalement arriéré, hétérosexuel donc certainement homosexuel refoulé, blanc donc nécessairement raciste, français de souche donc évidemment ségrégationniste.

Sans tatouage ni piercing, autrement dit fermé, borné, ringard. Cela va de soi. Sans oublier que ne m’épilant guère, je suis par conséquent, toujours selon les vues de ces progressistes de gauche, un hôte des cavernes à l’esprit archaïque, aux idées moyen-âgeuses, aux moeurs méprisables...

Pour résumer, étant chrétien, hétérosexuel, blanc, français de souche, contre le mariage entre gens de même sexe, opposé à l’avortement, je suis fatalement un sale raciste homophobe, un pitoyable nazi intolérant, un anti-sémite injurieux, le pire des salauds, un affreux égoïste réactionnaire, un criminel, l’ennemi à abattre, en un mot je suis HITLER en personne.

Je suis né salaud.

Il faut préciser que quand j’étais petit, j’avais les cheveux aussi blonds qu’un champ de blés mûrs sous le soleil d’été. C’est dire l’ampleur de l’ignominie...

J’étais un facho-raciste-hétérosexuel en germe.

Alors si en plus j’en remets une couche en annonçant que je suis royaliste, anti-féministe et fâché contre la laïcité, alors là je vais carrément me faire lyncher sur la place de la République !

Oui je vais me faire républicainement lapider par les sodomites en jupettes, les bisexuels piercés de la bite aux sourcils, les transsexuels aux prothèses mammaires hypertrophiées, les avortées chirurgicalement épanouies rayonnant de bonheur sous cellophane avec leurs faces botoxées, les FEMENS hystériques brandissant leurs nichons comme des étendards martiaux, c’est à dire par les gens normaux sains d’esprit revendiquant la liberté de se faire enculer, tous horrifiés de voir un énergumène de mon espèce encore debout sur cette planète France homosexualisée, athée, castrée, édulcorée !

Je suis chrétien, hétérosexuel, blanc, français de souche.

Hommes de gauche, esprits progressistes obsédés par l’éducation homosexuelle dés la maternelle, idéologues de l’égalité hommes-vaches, prêtres de l’anti-discrimination voulant donner leurs chances à tous d’accéder à la quadrupédie, messies de la tolérance glorifiant les accords contre-nature rendus enfin possibles, je vous demande pardon pour ce triple crime -chrétien, hétérosexuel, français- dont je me rends coupable. 

VOIR LA VIDEO :


1 commentaire:

Anonyme a dit…

Voilà je vais t'avouer quelque chose de choquant : en fait on en a rien à foutre.

Tu te prélasse dans ta crise de la cinquantaine. On pourrait presque entendre "c'était mieux avant".

À l'avenir, devient juste moins con, moins pédant. Continues d'écrire, au moins c'est lisible. Encore faut-il que ce soit intéressant.

Sinon ferme ta gueule.