jeudi 4 février 2016

1150 - Ma folie des enterrements !

J’aime les enterrements.

Comment pourrais-je encore cacher cette vérité de marbre qui éclate comme un sombre artifice aux yeux du monde mais brille dans le Ciel ?

La douce tristesse et bleue atmosphère des inhumations ravissent mon âme de nécro-poète faite pour voir enterrer les amis et rêver de leur envol.

Dés que des échos de funérailles me parviennent, je vole comme un oiseau de malheur vers les cimetières, enchanté par la perspective d’un tombeau ouvert qui fera couler vos larmes et puis étinceler ma plume... En effet, je ne chante jamais aussi bien qu’accompagné de vos pleurs de désespérés ne croyant en rien ou en si peu de choses...

Je suis la mauvaise herbe des champs mortuaires qui pousse sous vos pluies de chagrins.

Moi je me sens léger, debout devant les dépouilles, tandis que vous, vous vous sentez vides.

Je ne pleure jamais face à ces trous dévorant les cercueils car je vois de l’azur là où vous ne trouvez que des vers et du néant, pauvres matérialistes que vous êtes ! Comme je vous plains, vous qui n’avez pas d’ailes mais des chaînes ! Je ne vous envie guère, vous qui n’avez point d’éther mais plein de plomb !

Un proche qu’on sème en terre, c’est un astre qui s’allume. Voilà de quoi me mettre en joie toute la journée et aimer encore plus la vie !

La mort est la porte vers l’infini, c’est pourquoi je trouve si poétiques les jours de deuil sous la grisaille, charmants tous ces sinistres enjolivements autour des défunts, c’est à dire les cortèges funéraires, les mises en scènes morbides, le tragique, les fleurs, le silence...

J’ai plaisir à me préparer dés le matin pour aller ensevelir ceux que j’aime et ceux que je n’aime pas.

Suis-je donc le seul à entendre cette musique jouée par des anges, cet air d’éternité qui m’enivre, m’apaise et me transporte et que vous prenez pour le simple bruit du vent au-dessus des tombes ?

VOIR LA VIDEO :

https://www.youtube.com/watch?v=XeGqXvSkXRs&feature=youtu.be

http://www.dailymotion.com/video/x3qgwwy

Aucun commentaire: