mardi 29 octobre 2013

1017 - Les mots qu'il faut

Mes frères, en vérité je vous le dis, les grandes et petites choses que vous expérimentez subjectivement au quotidien ne sont que les aspects moindres de votre réalité temporelle, locale, voire triviale.

La grande affaire est ailleurs.

La culture devient une prison mentale lorsque l’individu est incapable d’élargir sa vue hors de ses cadres. Toute vérité doit être dite.

Petite précision. Lorsque j’emploie le terme “abrutis” pour définir certaines personnes, ceci n’est nullement une injure. Le mot abruti signifie dans ma bouche “manque d’éveil”, “léthargie intellectuelle” ou bien “sclérose de la pensée”. Mais je constate que ce vocable est souvent mal perçu par certains qui l’interprètent comme une offense, aussi vais-je utiliser d’autres qualificatifs afin de ne heurter personne, ceci afin de ne pas entraver un début de réflexion que je pourrais éventuellement susciter chez ceux dont je souhaite élever le niveau de conscience.

J’ai également et de trop nombreuses fois, je ne le cache pas, non par réelle volonté mais par simple maladresse, été désinvolte et méprisant envers mes semblables intellectuellement, socialement, culturellement, ataviquement moins favorisés que moi, et cela fut de ma part une erreur.

Je reconnais mes torts et présente mes franches excuses à tous ceux que j’ai pu malmener ainsi à travers le choix peu judicieux de mes mots. Même si pour moi ces termes employés n’étaient en aucun cas insultants, je peux comprendre qu’ils pussent être ressentis comme tels. Je ne m'en servirai donc plus. Ce n’est pas la bonne méthode à adopter dans cette démarche que je souhaite avant tout pédagogique. Avec la façon chevaleresque qui me caractérise, je me dois de respecter mes détracteurs et surtout leur faire sentir cette volonté de civilités. Chose que par le passé je n’ai malheureusement pas toujours su mettre en avant à cause d’une sélection de mots objectivement adéquats mais humainement mal compris.

Lorsque des gens se persuadent, bien à tort, que j’utilise l’insulte dans les sujets sensibles que je traite, ils se trompent radicalement car j’ai toujours eu le souci non seulement de la déférence à l’égard de mes adversaires mais encore celui de la rigueur du raisonnement.

La pure, sèche et stricte argumentation est ce qui fait la force d’un propos (ainsi que la qualité de son auteur), et le sot et stérile outrage est ce qui en fait la faiblesse (et l’indigence de celui qui y succombe). J’ai bien trop conscience de cela pour adopter un procédé aussi vain et négatif que l’invective. Il y a donc eu une méprise à ce sujet et pour éviter que ce malentendu persiste, je change désormais la forme de mon discours.

Précision terminée.

Toute vérité doit être dite, disais-je. Et les nécessités de la courtoisie ne doivent pourtant pas affaiblir les termes de cette vérité, aussi crue soit-elle. Ne prenez pas pour blasphème ce qui blesse vos convictions. Ne voyez pas comme des hérésies ce qui profane certaines valeurs de notre siècle. Ne considérez pas comme des sacrilèges ce qui atteint  votre confort, vos habitudes, vos pensées toutes faites.

Mes frères, au nom de votre humanité, de votre évolution, de votre bien, cessez de tenir trop chèrement à vos trésors friables, de prendre avec tant de sérieux ce qui est superflu dans votre existence, de chercher de l’or quand vous avez de l’argent, de préférer consommer bêtement des biens inutiles plutôt que réfléchir intelligemment sur les moyens de vous en passer, de lustrer à un point si ultime les carrosseries de vos véhicules, de remplir vos garde-manger en omettant de garnir votre esprit d’impalpables beautés, de chérir la matière et de négliger la poésie, de marcher dans l’ombre des désirs matérialistes inassouvis alors qu’il vous suffit de lever simplement les yeux pour apercevoir les gratuites étoiles...

Voilà ce que je voulais vous dire en peu de mots et avec beaucoup d’esprit, mes frères.

VOIR LES DEUX VIDEOS :

https://www.youtube.com/watch?v=Lr0zuxtYQLw

https://www.youtube.com/watch?v=IWJkLgiS5Zk

http://www.dailymotion.com/video/x1jbdyh_les-mots-qu-il-faut-raphael-zacharie-de-izarra_webcam

4 commentaires:

Canope a dit…

Merci, Raphaël.

Tietie007 a dit…

Allez en pets.

Campré a dit…

N'y allez pas trop mollo non plus ! Devenez pas un psychothérapeute non plus

Anonyme a dit…

Allez, encore un abruti (un vrai) avec le QI d'une moule qui raconte n'importe quoi sur le web...