jeudi 19 décembre 2013

1027 - IZARRA, cet astre amer

Raphaël Zacharie de IZARRA vous êtes un gros porc de macho primaire, un réactionnaire anti-homosexualité acharné, un affreux poète qui chante la Lune avec les pieds englués dans du fromage puant, un horrible inquisiteur qui depuis deux années espionne sa voisine célibataire du dessous, je veux parler de Coralie à qui vous avez même adressé trente-trois lettres amoureuses sans signature pour observer ses réactions, un sale égocentrique qui ne songe qu’à ses vidéos publiées sur INTERNET, un drôle d’expérimentateur qui a choisi la courtoisie pour mieux sonder les coeurs pourris, un méchant profiteur qui n’hésite pas à solliciter l’aide gratuite de vagabonds pour interpréter ses textes face à sa foutue caméra !

Fasciné par la beauté de feue Farrah Fawcett, hypnotisé par les clartés sélènes, interrogatif face à la froideur apparente de la grenouille, horrifié par les araignées, vous partez dans tous les sens, la tête dans une tombe le matin, les mains dans la merde l’après-midi, les chevilles enflées le soir en considérant avec immense complaisance vos oeuvres que vous jurez immortelles...

Par pure avarice vous menez la vie dure à votre soumise compagne Isabelle qui, la pauvre, est obligée de passer des hivers dans votre foyer glacé que vous refusez de chauffer depuis plus d’un lustre !

Vous fouillez dans les poubelles de vos voisins, délirez sur les canards glissant sur la Sarthe, crachez nocturnement sur la députée habitant au bas de chez vous sous prétexte qu’elle refuse de publier vos textes sur son blog, et après vous vous étonnez de passer pour un détestable goujat, un persécuteur de canards, un chiffonnier de dernière zone, un outrancier personnage fourrant son nez dans les ordures des autres !

IZARRA, vous n’êtes pas un aristocrate correct.

Cela dit vous présentez de louables aspects que je n’étalerai pas ici afin de ne pas alimenter les feux artificieux de votre nature infantile.

Vous employez souvent le néologisme “escargotique”. Ce n’est pas un reproche, juste une remarque, un détail peut être révélateur de vos propos parfois totalement bavasseux.

IZARRA, vous marchez avec sur la tête un caillou stérile, dans le ventre un diamant en digestion, entre les jambes un énorme point d’interrogation. Et sous vos semelles percées, un tas de casseroles.

A votre approche bien des gens se demandent qui vous êtes. Certains qui croient le savoir, mais se trompent, vous méprisent à cause de vos allures “d’éboueur à particule”, d’autres que votre étrangeté enchante vous saluent, bienveillants, puis regrettent leurs gestes et paroles après avoir lu vos textes. 

35 commentaires:

Raphaël Zacharie de Izarra a dit…

Le grandiose IZARRA est immortel.
Âgé de quatre-vingts ans, j'ai passé une existence calculée à la bouchée près. J'ai pu conserver une bonne santé naturelle dans un corps toujours maigre avec plein de choses sensées dans la tête. Je possède un coffre bien rempli mais surtout pas de femme : ça coûte. Vivre d'air pur et d'eau claire, ça ne mange pas de pain, aussi ai-je vécu intensément avec deux fois rien. Jusqu'à satiété j'ai respiré l'air, bu l'eau qui ne me coûtaient que la peine d'ouvrir la bouche. Au-delà de ce qui est humainement possible j'ai repoussé les limites de l'économie. Une vie entière à tout compter. Homme sage, avisé, à l'abri du besoin, je suis fier de mon destin. Jamais je n'ai abusé de chandelle, ni de gras, ni de rien qui soit inutile. La joie de l'économie me fait tenir en vie depuis quatre-vingts ans. J'ai passé tous les hivers de ma vie sans chauffage, je n'en suis pas mort ! Même si le bois est gratuit, ça n'est pas une raison pour le gaspiller. De fait j'ai amassé un trésor de fagots presque jamais utilisés. J'ai mangé de la soupe froide tant que j'ai pu, ma foi je ne m'en porte pas plus mal... J'ai toujours refusé de payer ce que je pouvais obtenir par mes propres moyens, et j'ai bien fait ! Avec un peu de patience, d'esprit judicieux et de courage je peux toujours manger sans rien débourser... Des pommes tombées au bord des fossés ? Voilà du bon cidre pour toute l'année ! A condition bien sûr de le boire à petites gorgées... Des pissenlits sur le chemin ? A moi la bonne salade ! Et le boulanger, vous croyez que je vais l'engraisser ? Ca fait bien longtemps que j'ai oublié le goût du pain frais... Je n'ai qu'à passer dans les fermes la nuit pour récupérer les quignons jetés aux chiens et aux canards. C'est-y pas honteux de donner du pain aux animaux ? Même vieux, du pain c'est du pain. Personne ne me convaincra du contraire. Vous pensez peut-être que je ne suis pas un homme propre ? Pas besoin d'acheter du savon quand on a de la cendre qui fait aussi bien l'affaire ! L'eau froide de la rivière et la cendre de ma cheminée ne me coûtant rien, je me lave autant que je veux. Il n'y a aucune raison pour que je me prive de ce plaisir gratuit. Je suis riche de pain dur, riche d'eau claire, riche de pommes, riche de pissenlits, riche de cendres, alors pourquoi dépenserai-je des sous à acheter du pain dur, de l'eau, des pommes, des pissenlits et de la cendre alors que je les ai naturellement sous la main ? Toutes ces bêtises, ce ne sont que des prétextes pour faire dépenser les honnêtes gens ! J'ai eu des amours dans ma vie. Vivant sans femme, j'ai pu reporter mon affection sur mes animaux. Quand on aime les animaux, vous croyez peut-être que ça les rend moins tendres, moins bons ? C'est du pareil au même ! Le goût ne change pas, alors pourquoi me serai-je privé de les manger ? J'ai aimé comme un homme impartial mes poules, mes coqs et mes dindes : je les ai nourris au grain près. Chacun a eu sa part, ni trop, ni pas assez. Devant Dieu je le jure. Sévère mais juste. Les femmes je les ai aimées aussi, mais avec prudence. C'est qu'elles m'ont toujours inspiré un effroi viscéral. Les approcher, c'est déjà mettre la main à la poche. Une fois qu'un propriétaire de biens pose le doigt sur une femme, moi je dis que c'est l'engrenage. Tous ceux qui se sont mariés autour de moi, à la fin de leur vie je me rends compte qu'ils ont dilapidé une fortune à élever une famille ! J'ai mal pour eux. Aussi me suis-je toujours méfié de ces dépensières. Toute ma vie je les ai fuies, me contentant de les regarder de loin, une main sur la bourse, l'autre sur le coeur car je suis un homme sensible... Ce qui me console, c'est que quand je fais mes comptes, je me dis que finalement j'ai bien fait de rester seul toute ma vie.

Raphaël Zacharie de Izarra, le PRESTIDIGITATEUR

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Très drôle ce pastiche de texte izarrien !

Raphaël Zacharie de IZARRA

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Je viens de me rendre compte après vérification que c'était mon propre texte et non pas un pastiche fait par un autre...

IZARRA est un grand distrait...

Raphaël Zacharie de IZARRA

Anonyme a dit…

Mais on le savait déjà tout ça.
Ta popularité se limite aux gens à qui tu fais peur dans les rues du Mans et tu t'en amuses autant que tu les méprises. Tes propos que tu fais passer pour du 2nd ou 3ème degré ne se limite qu'au 1er degré. Tu n'es d'aucune finesse. Tu n'as aucune constance dans tes dires, tu essaies tout pour créer le buzz: lyrisme vaseux, textes politico-pollémiques, vociférations fécales, récits religio-chiatiques, changeant de casquette argumentaire comme de chemise te rendant complètement flou et indigeste. Même ton "style izarrien de mes couilles" a été pompé sur je ne sais quel auteur. Tantôt tu feras de la lèche à quelques stars d'internet pour grappiller quelques vues, tantôt tu les jalouseras de leur succès en les traitant de pédés.
Le tout mélangé ne donne qu'un résultat fade, mais c'est très représentatif de ta petite personne.
Une vache meuglante est effectivement bien plus poétique qu'une petite teigne en quête de reconnaissance.
Heureusement, la jeunesse que tu m'éprises tant n'es pas dupe. Malgré tes veines tentatives d'interpellation, elle a compris qu'il vaut mieux t'ignorer. Malgré ton acharnement à salir la toile de tes ordures vidéoludiques, même le robot d'internet, de youtube et de dailymotion t'ignore.
Et qu'est ce que tu nous fais là? Une auto-critique pour souligner que tu as pleinement conscience de ton être nauséabond ou que tu es complêtement fini à la pisse? ça ne te rend pas plus attachant, ça justifie toutes insultes à ton égard. Et vas pas nous casser les couilles avec ta "largesse d'esprit", que c'est du "3ème degrés", que les personnes "étroites" ont rien compris; tu n'es pas fin! Tu dérives totalement.
Mais après tout, il faut bien cassé l'ennuie du bourgeois oisif par une quelconque activité.
Quelle tristesse!!!

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Ca sent la grosse jalousie tout ça...

C'est humain, je vous comprends. Face à l'astre éclatant que je suis, bien des envieux ne peuvent s'empêcher de déverser leur fiel de Duponts mal assumés, mais toujours anonymement bien que paradoxalement ces dupontesques individus, de par cette attitude se dévoilent en même temps, sur ma face lumineuse.

En effet, quelle tristesse. Pour eux.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Au passage je vous signale que c'est moi qu'on plagie, copie, imite, admire.

Je suis même traduit dans plusieurs langues, étudié dans des lycées, joué dans des théâtres et cité dans des travaux universitaires.

Je suis également cité aux côtés des plus grands :

http://books.google.fr/books?id=lloD1gqhnyIC&pg=PR9&dq=izarra+zacharie&hl=fr&sa=X&ei=-ge0UoLREMfS0QWRvoHgDg&ved=0CDkQ6AEwAQ#v=onepage&q=izarra%20zacharie&f=false

Raphaël Zacharie de IZARRA

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

En fait vous avez raison, cher anonyme, en réalité je me nomme JEAN DOMINIQUE POCHARD, je suis RMISTE, célibataire, isolé en pleine cambrousse, sous anxyolytiques et en plus je n'ai même pas de voiture !

La preuve que je me nomme POCHARD et non pas de IZARRA :

http://1.bp.blogspot.com/-YYbnqfg2H94/TqCTBJGU__I/AAAAAAAAAkI/RuB7E6COkTQ/s1600/POCHARD+0.jpg

Anonyme a dit…

Hahaha!
Merci les amis et connaissances d'avoir eu la gentillesse de me citer après multiples supplications.

Anonyme a dit…

Grossier montage
Même un écolier fait mieux.

Anonyme a dit…

Un auteur digne de ce nom ne s'abaisserai pas à tapiner sa reconnaissance sur le net

Anonyme a dit…

On ne trouve nulle part de Raphaël Zacharie de IZARRA invité à un quelconque salon ou d'hommage pour l'ensemble de son oeuvre, aussi petit soit-il.

Anonyme a dit…

30 secondes pour trouver votre adresse, parmi un tas de propos nauséabonds de votre part et d'insultes de votre public adorée.

Raphaël Zacharie de IZARRA
2, Escalier de la Grande Poterne
72000 LE MANS
TELEPHONE : 02 43 80 42 98

Anonyme a dit…

On est bien loin des pléiades

Anonyme a dit…

"A mes humbles admirateurs,

Vous pourriez constater que IZARRA le superbe, est également atteint d'une melonoïde aigue.
Il s'agit, à l'instar des hemoroïdes, d'un vaisseau sanguin infecté dans le cerveau qui prend la forme d'un melon énorme ne laissant que très peu de place à des fonctions basique de l'intellect. Le melon izarrien bouffe littéralement les zones du langage, de l'égo, du jugement et notamment de la tolérance. Comme Elephant Man, IZARRA est une resplendissante et fascinante bizarrerie de Mère Nature.

Mais que les fidèles minions mongoloïdes d'Izarranus ne s'inquiète pas, ce n'est pas mortel et ses fonctions psychomotrices fonctionnent parfaitement. Le grand IZARRA vous invite à venir le voir ce weekend en la Cathédrale Saint Julien. Il y chantera et y jouera des cloches ficelées à ces couilles tombantes une interprétation très personnelle de «Jingle Bells ». S'il-vous-plait, ne jalousez pas ses formidables talents. Profitez en plutôt pour venir lui jeter quelques menues monnaies.

Oui ! Il eut craché son venin pour un peu de reconnaissance et faire parler de lui ; espérant être écouté ; que sa voix fut devenu Une voix. Après son âme et sa dignité, le sublime et fabuleux IZARRA est maintenant prêt à tout ! Même vendre son corps, tel la pute, pour que son éclatant génie ne puisse rester dans l'ombre.
Vous, jaloux Anonymes ; accepter que vos analyses sont justes lui donnent des diarrhées explosives.
L'exceptionnel IZARRA n'entend que les mots qui sortent de sa bouche !
RECONNAISSANCE !!!

Raphaël Zacharie de IZARRA, le VRAI, l'UNIQUE, le SEUL ; seul, tout seul, tellement seul…"

Anonyme a dit…

ça c'est drôle :D
Imitation subtile et bien illustré.
Gros psychopathe en puissance.
Vérifiez s'il n'a pas un fusil chez lui, une telle haine et une telle quête de reconnaissance et de popularité est assez dérangeante.

Anonyme a dit…

Il y a quelque chose de pourri en lui

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Je constate que le grand, l'inégalable IZARRA suscite bien des feux... Mais toujours anonymes lorsqu'il s'agit de flammes destructrices, preuve que le génial IZARRA en inspirant les âmes fielleuses les débusque du même coup !

Les beaux esprits comme moi ont toujours fait aboyer les caniches, fait sortir de leur tanière les hyènes et autres courageux anonymes prêts à collaborer activement avec le mensonge, la calomnie, la bassesse...

Ha ! ce providentiel anonymat qui permet bien des licences aux rats de la société... Vous pouvez rendre grâces à votre héroïque invisibilité, vous mes courageux, mes respectables, mes chevaleresques adversaires...

Et puis contrairement à ce que vous affirmez bien inconsidérément, apprenez que jamais je n'ai injurié mes détracteurs, ni qui que ce soit. C'est d'ailleurs ce qui fait ma grande force et uen partie de ma renommée sur INTERNET et dans la vie de tous les jours. J'argumente avec intelligence, raison, courtoisie, bannissant la stérile et dégradante injure de mes beaux, subtils, pertinents discours.

Je parle toujours en pleine lumière, à visage découvert, comme tous les grands, les beaux, les nobles esprits.

Raphaël Zacharie de IZARRA

D. BOUTIN a dit…

Je relève une similarité avec votre travail:
http://www.youtube.com/watch?v=-4HhaReDCds

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

De quelle haine parlez-vous ? Donnez-moi une seule preuve que je suis "plein de haine" au lieu de l'affirmer gratuitement.

Vous n'en trouverez aucune. Sauf si vous confondez critique avec haine, bien entendu... Critiquer n'est point haïr.

Si selon vous être contre le "mariage pour tous" c'est être "plein de haine", si ne pas partager les valeurs des homosexuels c'est être "plein de haine", alors abstenez-vous de participer à des échanges en ces lieux. On n'est pas dans une cours de récréation. Les gens incapables d'argumenter intelligemment sur de tels sujets ne sont pas dignes de discourir en si belle compagnie. IZARRA apprécie les beaux esprits.

Raphaël Zacharie de IZARRA

Georges a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=AIFvFuZPr68&feature=youtu.be

F. BARJOT a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=tXHKwLdj5b0

Guy George de la Jungle a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=A43JOxLa5MM

Sebastien-Alain Chabbal a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=qXo3NFqkaRM

Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Raphaël Zacharie de IZARRA a dit…

Ces liens animaliers sont totalement puérils. On se croirait à la récré des enfants de quatre ans.

Un lien suffit, après on a compris le principe.

C'est dommage de vous disqualifier bêtement par manque de réflexion. Anonymes et sans pensée, cela équivaut à de la vulgaire pollution. On est à des années-lumière des échanges constructifs entre adultes responsables. Voilà encore un aspect négatif du NET que je dénonce, malheureusement...

Raphaël Zacharie de IZARRA

Thierry l'Hermitterand a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=3eMevDIpZrA

Emile Louis Amstrong a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=SwGpzQV8ZZ4

mireille mathieu madenian a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=sT4-UcTkc-A

Raphaël Zacharie de Yzarra a dit…

Que les bêtasses anonimités sans couilles qui ont sali mon mur des Commentaires de leurs indigences de ploucs sans vocabulaire me donne leurs noms et autres adresses électroniques : je m'empresserai de leur apprendre les bonnes grâces Izariennes. Le spam, tout comme l'avarice, à aussi ses vertus.

Raphaël Zacharie de Yzarra

F Barjot a dit…

06 09 62 00 31

Trololo Guy a dit…

Tu peux pas test mon succès
http://www.youtube.com/watch?v=oavMtUWDBTM

Saint Pierre et Gilles a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=0ThjEacpGP8

Anonyme a dit…

Chien galeux qui mange des olives ensuite recrache les noyaux contre son propre nombril , assis a l'ombre d'un mur peint en rose:
https://www.youtube.com/watch?v=a_pYC7rcfDo

Anonyme a dit…

Hippopotame carnivore lavant des voitures en string
http://www.youtube.com/watch?v=p4jZUTBko9A