dimanche 20 mai 2007

662 - Aux pornocrates du NET et à leurs associés

Courrier postal envoyé à la société CREANET au 36, rue du Chemin Vert à Paris (01 48 07 59 14).

Madame, Monsieur,

C’est avec l’intention d’agir énergiquement contre ce que vous représentez que je vous adresse ce courrier. Vous n’ignorez pas que des pornocrates de toutes espèces, de la plus commune à la moins avouable, font appel à vos services pour envoyer à d’honnêtes internautes qui n’ont rien demandé des propositions malsaines et suspectes à caractère pornographique. Ce qui contribue de manière éhontée à la pollution des moeurs autant que des boîtes à lettres informatiques.

Mon association (512 membres) a pour but de combattre légalement non seulement les pornocrates du WEB, mais également leurs acolytes commerciaux. Les marchands de ces pitoyables services et produits sexuels sont moralement assimilables à des proxénètes. Ces individus douteux sévissant toujours dans le lâche anonymat, à travers l’association nous nous adressons en priorité à leurs suppôts, qui eux restent accessibles et peuvent par conséquent recevoir publiquement les fruits terribles de notre ire.

Le premier moyen de pression à la portée du citoyen responsable qui souhaite lutter efficacement contre les nuisances de ces minables oeuvrant dans l’ombre est d’envoyer une lettre d’avertissement à ceux qui, comme vous, s’associent à leur détestable commerce. Si à l’issue de ce premier courrier vous refusez d’abandonner votre vile collaboration avec ces pornocrates, ce qui est légalement votre droit, moi et mon association agirons par d’autres moyens plus coercitifs. Sous toutes les formes légales à notre disposition.

Le but : faire cesser la pollution pornographique sur le WEB.

Ma proposition est fort simple, à prendre ou à laisser : cessez de travailler pour cette faune en col blanc.

Forte de 512 membres actifs dont une bonne partie est particulièrement déterminée, l’association (non violente et respectueuse des lois républicaines) a une réelle capacité de mobilisation citoyenne. Une couverture médiatique à la fois locale et nationale, ainsi que le soutien de quelques élus courageux et de personnalités faisant autorité dans la lutte contre la pornographie nous permettent des audaces magistrales. Très négatives en terme d’image pour les sociétés comme la vôtre qui travaillent à la solde des pornocrates.

Cela dit vous avez également tous les moyens légaux à votre disposition pour tenter de contrer notre action si vous estimez utile d’entreprendre cette riposte symbolique.

Je vous remercie pour votre attention et en dépit de ce grave différend nous opposant, vous prie de croire, Madame, Monsieur, à ma parfaite considération.

Aucun commentaire: