dimanche 20 mai 2007

685 - La Beauté

Oublions l'écervelée, faisons abstraction de la potiche, ne pensons plus à la philistine, ignorons la rassembleuse de foules populaires.

Ne retenons que ce visage :


Cette face à la beauté virginale ne peut laisser indifférent l'esthète digne de ce nom. L'authentique amoureux de la Beauté ne peux qu'être touché devant cette éthéréenne conception. Tant de grâce sur si peu de chose force une saine admiration, inspire un silence béat, convie au dialogue avec l'invisible.

Statue vive, pietà à la voix brillante, séraphique vision, ce visage sans vice est le reflet de tout ce qui est Beau, bon, grand. Désarmant par sa pureté, touchant par sa vérité, je le contemple et je vois le monde, sens l'Amour, perçois le Cosmos, pressens l'infini.

La force de la Beauté, c'est qu'elle peut convertir les coeurs en une seule seconde. Sous son règne la bête se fait Homme, la pourriture devient Soleil, la crasse se change en or, le vice s'efface.

Et les mots ne veulent plus rien dire. Seuls comptent ce visage, ce ciel ou cette étoile que l'on contemple. L'on s'extasie devant le mystère et on se tait.

Méditatif, je me perds avec délices dans ces traits qui me disent "Vertu, Beauté, Lumière"...

Aucun commentaire: